UFOA 2017 : Le Bénin termine quatrième, le Ghana vainqueur

NUMERIKAX

Les Ecureuils A’ du Bénin ont terminé au quatrième rang du tournoi de l’Union des Fédérations Ouest africaines (Ufoa) de football qui s’est joué au Ghana (du 9 au 24 septembre 2017). Lors du match de classement, le Mena du Niger a pris sa revanche en battant le Bénin (2-1). Le Niger décroche ainsi la troisième place du tournoi, synonyme de médaillé de bronze. Au même moment, le Ghana a remporté la compétition en battant le Nigeria en finale (4-1).

Vainqueur du Niger lors du troisième match de poules (2-1), le Bénin n’a pas récidivé face à cette même équipe du Mena lors du match de classement du tournoi de l’Ufoa disputé hier, dimanche 24 septembre 2017, à Cape Coast au Ghana. Dans cette affiche à l’allure de retrouvailles, le Niger a affiché son objectif dès le début de la rencontre. Celui de monter sur le podium. 2-1 !!! C’est le score qui a sanctionné le match en faveur du Niger qui a pris sa revanche contre le Bénin. L’ouverture du score est intervenue à la 29e minute de jeu grâce à Halidou Garba avant que Victorien Adébayo Adjè ne double la mise à la 85e minute de jeu. Mais Nabil Yarou a réduit le score dans les arrêts de jeu (90e +1).Le Niger prend logiquement sa revanche et termine médaillé de bronze. Quant au Bénin, il a terminé au pied du podium et se contentera de 10 mille dollars. Notons que c’est le Ghana qui a remporté le trophée en battant le Nigeria (4-1) et empochera également 100.000 dollars. Le finaliste 50.000 et le 3è prend 25.000 dollars.

Une défense béninoise défaillante…

Au terme de cette compétition, le Bénin a encaissé huit buts au total en six rencontres. Ce qui signifie que le Bénin encaisse au moins 1,33 but par match. Ceci, avec le plus lourd score du tournoi (4-0) face au Sénégal. Preuve que la défense béninoise n’a pas été présente sur les actions offensives adverses même si Steve Glodjinon a sauvé ses buts à maintes reprises. Pourtant, Oumar Tchomogo a fait appel à deux joueurs défensifs qui évoluent hors du territoire national, en occurrence Junior Salomon et Paterne Counou. Malheureusement, leur présence n’a rien changé. Les duos Salomon-Counou ou Salomon-Yarou ou encore Counou-Yarou dans l’axe défense béninoise n’ont rien donné d’intéressant, si ce n’est d’aller ramasser le ballon au fond de leurs filets. Il y a donc urgence pour Oumar Tchomogo de trouver la solution idéale pour ce compartiment qui est désormais le mal de cette sélection locale du Bénin.

(BUTINFOS.COM – MATIN LIBRE)

PUBLICITE NUMERIKAX

x

E-MARKETING NUMERIKAX

NUMERIKAX